S – Répertoire des rues


Saint-Etienne (place) – Stephansplan
Saint-Guillaume (rue) – Wilhelmergass
  • n° 13, démoli en 1969
  • n° 15, maison Meyer (1761), démolie en 1971
  • n° 17, détruit en 1944, non reconstruit
Saint-Nicolas (quai) – Niclausstaden
  • n° 8, maison Fahlmer (1737, dite maison Müllenheim)
Saint-Pierre-le-Vieux (place) – autrefois Vieux-Marché-aux-Vins
  • n° 3, maison Hæberlé (vers 1815), aussi 3, quai Desaix
Saint-Thomas (quai) – am Rheineckel
  • n° 4, maison Bernhard (1737)
Sainte-Barbe (rue) – Barbaragass
  • n° 7, détruit en 1944, reconstruit
  • n° 13, nouveau bâtiment (1958)
  • n° 19, porte millésimée 1763
Sainte-Catherine (rue) – beÿ Sanct Catharinen bruck
  • n° 3, maison Dietz (1780)
Sainte-Elisabeth (rue) – Elisabethengass
  • n° 2, détruite en 1873 puis reconstruite
  • n° 16, au Grand Christophe (Zum großen Christoph)
  • n° 23, démolie en 1975, non reconstruite
Sainte-Hélène (rue) – Hellengass
  • n° 9, maison à l’Oie (zur Gans)
  • n° 11
  • n° 15, maison Kopp (crossettes)
  • n° 16, maison Wetzel de Marsilien, ensuite partie des Petits Capucins puis de la synagogue
  • n° 25, maison Arnold (1832, démolie en 1970)
Sainte-Madeleine (rue) – Uttengass
Salzmann (rue) – Saltzmannsgasse, Rossgasse
Sanglier (rue du) – Hauergass
Schiltigheim (rue de) – Schiltigheimergass, Schildsgass
Sébastopol (rue de) – beym Geistbrückel, pour les anciennes maisons, voir Esprit (Grand rue de l’)
Sept-Hommes (rue des) – Sieben Manns Gass
  • n° 13, maison Durig (1770), démolie en 1936
Serruriers (rue des) – Schlossergass
  • n° 16, maison Burghard (1773-1775), démolie en 1936
  • n° 25, maison Pasquay (1787), démolie
  • n° 27, maison Silberrad (vers 1778)
  • n° 29, poêle du Miroir (1757), maître d’œuvre Jean Louis Müller
Sœurs (rue des) – Pfaffengasse (XVI-XVIII° s.)
  • n° 10, maison Spohrer (vers 1785)

Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.