L-N – Répertoire des rues


Lanterne (rue de la) – Laternengass
  • n° 4, portail sans doute dû à Pierre Jacotti, aubergiste à la Place de Victoire, 1744
Lentilles (rue des) – Linserfelsergass
  • n° 6, auberge au Pélican (1692-1702), démoli en 1973
  • n° 10
Lie (rue de la) – Drusengässel
Marais Kageneck (rue du) – Kageneckerbruch
Marais Vertdas Grüne Bruch
Marais Vert (rue du)Grünbruchstrasse
  • n° 31 , maison Werner, 1883
  • n° 45 , maison Fuchs (1872), démolie en 1978
Marché aux Poissons (place du) – Holtzmarckt, Krautmarckt, Neuer Fischmarckt
  • n° 4, maison Zollickoffer (1756, partie vers l’Ill)
Marché Gayot verbrannter Hof, Geflügel Marckt
Maroquin (rue du) – Kurbengass
Massue (rue de la) – Kolbengässlein
  • n° 5, démolie en 1978
Mercière (rue) – Krämergass
  • n° 7, maître d’ouvrage (façade), Nathanael Maurer, 1812
Mésange (rue de la) – kleiner Rossmarckt, Meisengass
Miroir (rue du) – Spiegelgässel
  • n° 2, détruite par les bombardements de 1944
Modeste Schickelé (rue) – Brunngässel
  • n° 5, détruite par les bombardements de 1944
Moulins (rue des) – auff dem Plönel, Mühlenplan
Moulin Zorn (place du) – bei der Zornen Mühl
  • n° 1, démolie en 1892
Munch (rue) ou rue Ernest-Munch – anciennement rue de la Krutenau
Noyer (rue du)Nussbaumgässel, voir aussi rue de l’Ours
Nuée Bleue (rue de la) – Blauwolckengass

Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.