Vieux-Marché-aux-Poissons (rue du) : Alter Fischmarckt


Le Vieux-Marché-aux-Poissons longe l’ancien mur d’enceinte de la Ville, détruit en 1248, dont il subsiste l’étroit fossé dit Ulmergraben qu’on peut notamment voir rue du Vieil-Hôpital, à l’arrière des maisons qui donnent sur le Vieux-Marché-aux-Poissons. La rue porte le nom des étaux de poissonniers qui se trouvaient dans le prolongement occidental de la rue, au débouché sur la place Saint-Martin (ou marché aux herbes, actuelle place Gutenberg). Toutes les maisons entre la rue des Hallebardes et les Grandes Boucheries (actuel Musée historique) faisaient partie de cette rue, même le long de la place Saint-Martin que les étaux de poissonniers séparaient de la rue.

La rue a d’abord porté le nom des savetiers (Under Altbüssern) et des marchands de bestiaux (Under Fuoteren, en latin inter pabulatores) ou des bouchers (Under Metzigeren) avant que le nom des poissonniers supplante les autres (Vischmercket). Elle a longtemps été la voie principale qui traversait la Ville pour se rendre de Saverne en Allemagne.

Sur le plan Blondel (1765), la rue forme séparation entre les cantons VII à l’ouest et VI à l’est.

Canton VII (est)Canton VI (ouest)

L’image ci-dessous montre le marché aux Herbes et le débouché des Grandes arcades et du Vieux-Marché-aux-Poissons sur la place (présentée sur le site de la Chambre de commerce)

Légende (pour plus de détails, voir la fig. 51 de J.-P. Klein dans Strasbourg, Urbanisme et architectures des origines à 1870) :

  1. Neubau (nouveau bâtiment, 1585) et ses dépendances, hôtel de ville de 1781 à 1792
  2. Escalier à vis (1585), démoli en 1806
  3. Hangars et appentis, démolis en 1868
  4. Pharmacie (1589), acquise en 1783
  5. Auberge zum grossen Cameelthier (au grand chameau), acquise en 1810
  6. Hôtel de ville (Pfaltz du latin palatium, palais, 1321), démoli en 1781
  7. Chancellerie (1462), en partie détruite par le feu en 1686, démolie en 1800
  8. Passerelles entre les différents édifices municipaux
  9. Monnaie (1507), démolie en 1738
  10. Poêle du Miroir (reconstruit en 1757 et 1783)
  11. Etaux de poissonniers
  12. Fontaine (Fischbrunnen, fontaine aux poissons)
  13. Monument Gutenberg (1840)

Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.