Zurich (rue de) – Gaulstaden, Blumenstaden


La rue de Zurich doit son tracé serpentin au canal comblé qu’elle remplace depuis la seconde moitié du XIX° siècle. Le Rheingiessen (canal du Rhin) ou Johannisgiessen (canal Saint-Jean) partait en effet de l’Ill, passait l’écluse du Pont-aux-Chats (Katzensteeg, en haut au milieu de l’extrait du X° canton de Blondelci-dessous) puis le pont Sainte-Catherine au débouché de l’actuelle rue Sainte-Catherine. Il était ensuite bordé à l’est par le quai aux Chevaux qui prolongeait la rue de la Krutenau et prenait le nom de Blumegiessen, ce qui explique le nom du quai aux fleurs (Blumenstaden) qui s’étendait du Pont du Brochet, à l’entrée de la rue du même nom, à l’Hôpital militaire. Le quai aux Chevaux et le quai aux Fleurs forment actuellement la partie méridionale de la rue de Zurich. Le canal passait ensuite devant l’Hôpital militaire avant de sortir de l’enceinte et de rejoindre le Rhin après avoir reçu le Ziegelwasser.
Le canal était bordé par l’arrière de maisons de son embouchure vers l’Ill jusqu’à l’endroit où il rencontrait le quai au Chevaux (Gaulstaden) puis le quai aux Fleurs sur lesquels s’ouvraient des maisons. Depuis que la rue de Zurich existe, l’aspect des lieux a donc changé puisque de nombreuses maisons s’ouvrent désormais sur la rue.

Canton X (ouest)


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.