Marais Vert – das Grüne Bruch


Le Marais vert s’étend entre le faubourg de Cronenbourg (Vorstatt Cronenburg, l’actuel faubourg de Saverne, le grand îlot à gauche sur le plan ci-dessous) et le faubourg de Pierre, plus précisément les jardins à l’arrière des maisons du faubourg de Pierre. Il est limité au nord par le rempart et au sud par le canal du Faux-rempart. Le quartier a beaucoup changé au cours du XIX° siècle. Ancien marais asséché en grande partie occupé par des habitations modestes comme celles des parcelles II 8, II 9 et par des chantiers à bois, c’est un lieu propice pour accueillir les innovations du siècle : la Halle au blé, l’usine à gaz et surtout le chemin de fer. C’est son arrivée qui incite à remodeler le paysage : Blondel y avait prévu des casernes au lieu des pauvres habitations, les années 1840 y établissent les voies ferrées et la gare.

Seyboth 267, Marais vert en 1840
Vue du Marais vert en 1840 (Seyboth, p. 267)

Seyboth pages 267-268

Grüne Bruch 1419, 1489, 1580. Wüste Bruch 1419, 1681. Marais désert (Hermann I. S. 214). Marais vert 18°, 1786. Quartier de la Piété filiale 1794. Grosse Wiese mit Gänseweide, von Gräbern durchzogen, Aecker oft unter Wasser, 14. Jahrh. Das Bruch do das Holz lit (liegt) 1466. Holtzplätze der Stadt, verschiedenen Holzhändlers in Miethe gegeben, 15., 16. Jahrh. Nach 1580 wurde der Boden des Bruchs erhöht.

(Traduction) Marais vert 1419, 1489, 1580. Marais désert 1419, 1681, (Hermann I. p. 214). Marais vert (en français) XVIII°, 1786. Quartier de la Piété filiale 1794. Grande prairie et pâturage à oies traversé par des fossés, champs souvent inondés, XIV° siècle. Marais où on entrepose le bois 1466. Chantiers de bois à la Ville, loués à différents marchands de bois XV° et XVI° siècles. On a surélevé le sol du marais après 1580.

Le Marais vert tel que le représente le plan Blondel (1765)
Canton II (Marais vert)

Bei dem halben Dach 18. Jahrh. Beim halben Tach, beim halben Tag, 1735. Près du demi-jour, 1795. Au demi-toit 1786. Rue du demi-toit 1819, 1840. Elendenkreuzgässel beim halben Dach, 1760, 1774. Ruelle du 15 Vendémiaire 1794
Kapelle zum Ellenden Kreuz 13. Jahrh., abgebrochen 1543. Hier wurde dem zum Galgen geführten Verbrechern die geweihte Hostie gezeigt. [Chapelle à a Croix des miséreux, XIII° siècle, démolie en 1543. On y montrait l’hostie consacrée au condamné mené au gibet]

Schiessrain im Bruch bis 1480. Schiesshaus hart an der Kapelle, abgebrochen 1530 [Champ de tir au Marais jusqu’en 1480. Maison des tireurs à côté de la chapelle, démolie en 1530]
Haus zum halben Dach 1740 [Maison au demi-toit, 1740]

(1858) -, (1785) 102 : Vix, Gartner, 1789. G. Vix, 1837
(1858) -, (1785) 103 : Wolff, Gartner, 1789
Allmendbrunnen 15. Jahrh., 1862 [Fontaine communale, XV° siècle]
(1858) -, (1785) 110 : Dem Stift St. Marx [à la fondation Saint-Marc] 1765. Lix, jardinier, 1789
(1858) -, (1785) 113 : Schott, jardinier 1789. A la Treille verte, auberge, 1819
Allmendbrunnen 15. Jahrh., 1812 [Fontaine communale, XV° siècle]

Seyboth 267, Hundshoff
Vue du Hundshoff (cour aux chiens, Seyboth, p. 267)


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.