Parchemin (rue du) : Pergamentergasse


Le prolongement de la rue des Juifs jusqu’au couvent des Récollets porte depuis le XIV° siècle le nom de rue des Parcheminiers – voir Adolphe Seyboth, éd. all. p. 25, Vicus Pergamentorum (1339, 1346), Birmentergasse (1398, 1466). Les maisons sont localisées par le nom de la rue auquel on adjoint souvent près du Chapelet (beym Rosencrantz) d’après l’auberge de ce nom à l’angle de la rue Brûlée ou près la chapelle Saint-André (bey St. Andressen Capell) d’après l’église des Récollets. La rue telle que la représente le plan Blondel a été élargie au début du XX° siècle en rectifiant notamment l’alignement sud. Les maisons de part et d’autre de la rue ont été démolies et remplacées par les constructions actuelles.

Sur le plan Blondel ci-dessous, la rue se trouve en haut à droite devant le couvent des Récollets teinté de violet.

Canton VI (est)
Partie orientale du VI° canton, plan Blondel (1765,
exemplaire qui représente l’état réel sans les modifications de Blondel, ADBR 2 L Plan p)


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.