Pêcheurs (quai des) : Fischerstaden


Le quai des Pêcheurs (Fischerstaden) mène à la Porte des Pêcheurs (Fischerthor) depuis le dernier agrandissement, au début du XV° siècle, qui englobe la Krutenau dans les remparts. On y accède depuis la ville par la porte Saint-Etienne, devant le pont Saint-Etienne ou pont Saint-Guillaume. A l’endroit où le quai est le plus large, vers l’église Saint-Guillaume, le terrain au bord de la rivière est occupé par divers entrepôts : bois, pavé. D’abord appelé le quai d’aval (der nidere Staden), c’est au XV° siècle qu’il prend le nom des pêcheurs qui y habitent (under Vischern).
L’administration française de l’Ancien Régime établit le pont Royal au bout du quai devant la porte des pêcheurs.

Canton X (nord)
Plan Blondel, 1765

Le quai des Pêcheurs se trouve vers le haut dans la partie gauche du plan.

Section O, Quai des Pêcheurs
Extrait du cadastre de 1836 (calque de l’original), section O


Elargissement de la partie orientale du quai (1843)

1843 – La Ville rectifie l’alignement à l’extrémité orientale du quai des pêcheurs en élargissant la rue. Elle obtient de l’Etat une subvention qui doit correspondre au moins au tiers des frais. La Ville a acquis le n° 60 en 1838 et les n° 61 à 63 par expropriation pour cause d’utilité publique en 1844. Elle revend en 1845 les terrains restants en imposant des conditions sur les bâtiments à construire : aspect, délai, passage vers la ruelle de la Carpe.

Plan Quai des Pêcheurs (ancien état) (1843)Plan Quai des Pêcheurs (1843)
Plan de l’ancien état
Plan joint au cahier des charges des terrains à vendre

Estimation des frais et description des trois maisons qui restent à acquérir

151 MW 50
Département du Bas-Rhin – Ville de Strasbourg – Rapport de l’architecte de la Ville sur l’acquisition des trois maisons sises quai des pêcheurs N° 61, 62 et 63

En allouant une subvention de 50.000 fr. pour la reconstruction du quai des pêcheurs, le gouvernement a fait la condition que la dépense totale s’élèvera au moins à 150.000 fr. de manière à porter au tiers la part contributive de l’état.
Le montant des travaux adjugés est de 110.000 fr. Le rabais obtenu par l’adjudication sera absorbé par les éventualités que présentent toujours des travaux hydrauliques, en sorte que la somme restant à dépenser est de 40.000 fr.
La condition imposée par le gouvernement a eu pour but d’aviser immédiatement l’acquisition des maisons n° 61, 62 et 63 lesquelles, par leur forte saillie sur le quai, gêneraient la circulation et présentent un aspect disparate.
En conséquence nous avons fait l’estimation de ces trois maisons.

La première celle N° 61 appartenant au sieur Grundler, se compose d’une maison de devant avec bâtiment d’aile renfermant à rez de chaussée un corridor, deux chambres et une cuisine et au 1° étage trois chambres, il y a un étage de mansardes, divisé en chambres, et un grenier supérieur. Sous le bâtiment d’aile il y a une cave. Dans la cour [v°] se trouvent, savoir, A gauche, un bâtiment avec rez de chaussée et 1° étage. Au fond et à droite il y a deux corps de bâtiments à rez de chaussée seulement renfermant deux petits logemens et des dépendances.
Ayant eu egard à la situation de cette maison et à sa construction et contenance, nous l’avons estimée au prix de 20.000. fr.

La 2° maison, celle N° 62 appartenant au Sieur Lentz. Elle se compose d’un seul corps de bâtiment, sans cour, elle est grevée de la servitude d’un passage au rez de chaussée, communiquant du quai dans une impasse communale donnant issue à plusieurs propriétés.
Cette maison renferme à rez de chaussée en sus dudit passage, un logement composé de deux chambres et une cuisine. Au 1° étage il y a un autre logement de deux chambres, une cuisine et un cabinet.
Le 2° étage a la même contenance. Il y a un étage de mansardes, renfermant un petit logement, il est surmonté d’un grenier supérieur avec 4 chambres dependant des logemens. Sous la maison il y a une cave sous solives.
Ayant eu egard à la situation de cette maison et à s construction et contenance, nous l’avons estimée à la somme de 16.000. fr.

La 3° maison N° 63 se compose d’un seul corps de bâtiment sans cour, elle renferme à rez de chaussée une boutique et une cuisine et une chambre à demeurer.
Au 1° étage il y a un logement, composé de deux chambres et d’une cuisine, dans la mansarde, 2 petites chambres et une cuisine, un grenier supérieur.
Ayant eu egard à la situation de cette maison et à la construction de cette maison, nous l’avons estimée à la somme de 8.000. fr.

Ces trois maisons forment ensemble une valeur totale de 44.000 fr.
[p. 2] A cette somme et pour approcher le plus près possible du montant définitif, nous proposons d’ajouter comme éventualités d’excédant possible de notre estimation la somme de fr. 4.000, ce qui fera pour total du prix de ces trois maisons fr. 48.000.
Afin de réduire cette somme au chiffre de 40.000 fr. nous proposons de mettre en adjudication les matériaux de ces trois maisons ainsi que les terrains qui resteront après en avoir distrait les parties qui seront retranchées par l’alignement du quai, et en y comprenant le terrain nu provenant de la propriété Gautschi.
Le produit de cette vente que nous estimons à la somme de fr. 8.000 reduira le chiffre à débourser par la Ville à 40.000 fr.
En conséquence de ce qui précède, il y a lieu de demander au Conseil municipal l’autorisation
1° D’acquérir les trois maisons, sises au quai des pêcheurs N° 61, 62 et 63 soit à l’amiable, soit par voie d’expropriation pour cause d’utilité publique.
2° De mettre en adjudication la démolition de ces trois maisons ainsi que le terrain qui se trouvera en arrière de l’alignement du quai et y compris celui de la cidevant maison Gautschi, à la condition que les acquéreurs y feront des constructions convenables.
Strasbourg le 16 Mai 1843.
L’architecte de la Ville, Fries

[Annexes] Plan (nul) – Plan sur calque (copie)

Les trois maisons sont expropriées pour cause d’utilité publique au profit de la Ville de Strasbourg qui souhaite élargir le quai

1844 (31.7.), Hypothèque de Strasbourg, Transcription reg. 421 (2647), n° 55, Tribunal de Première Instance
Ce jourd’hui 31 Juillet 1844 a été présenté pour être transcrit l’extrait du jugement d’expropriation dont la teneur suit. Extrait des minutes du greffe du Tribunal de Première Instance de l’arrondissement de Strasbourg – Jugement d’expropriation. Nous Procureur du Roi près ledit tribunal, vu la lettre de Monsieur le préfet du Bas-Rhin en date du 3 Juillet courant ensemble les pièces jointes, attendu que toutes les formalités prescrites par la loi ont été remplies, Requérons Messieurs qu’il vous plaise en vertu de l’article 14 de la loi du 3 Mai 1841 prononcer l’expropriation des immeubles désignés en l’ordonnance royale en date du 25 mai 1844 et en l’arrêté du Préfet du 2 Juillet courant. En parquet le 10 Juillet 1844, signé Catoire substitut.
Vû le requisitoire cidessus, l’ordonnance du Roi en date du 25 mai 1844 qui déclare d’utilité publique l’acquisition des trois maisons sises à Strasbourg quai des pêcheurs Numéros 61, 62 et 63 appartenant aux sieurs Grundler, Lentz et Goerner, l’arrêté du Préfet du Bas-Rhin en date du 2 Juillet courant,
Vu aussi l’article 14 de la loi du 3 Mai 1844, attendu qu’il résulte des pièces produites que les formalités nécessaires ont été remplies,
Le tribunal déclare expropriées pour utilité publique
Primo les Sieurs Jean Baptiste Grundler et Joseph Erhard de Strasbourg chacun de la moitié d’une maison sise à Strasbourg quai des pêcheurs n° 61,
Secondo le sieur François Michel Lentz de Strasbourg d’une maison sise à Strasbourg quai des pêcheurs n° 62,
Et tertio le Sieur Chrétien Frédéric Goerner de Strasbourg d’une maison sise à Strasbourg quai des pêcheurs n° 63.

Pièces présentées au Conseil municipal pour approuver la vente des terrains qui n’ont pas servi à élargir le quai

1845 (4.6.), 267 MW 147 (Pièces présentées au Conseil municipal) n° 9
Domaines – Vente du sol des maisons acquises par la ville au quai des pêcheurs
Les maisons acquises par la ville pour l’élargissement du quai des pêcheurs sont completement démolies et il importe de disposer dès à présent des parties de leur sol qui ne tomberont pas dans la chaussée. Ces terrains sont enclavés dans des propriétés particulières et ne pourraient jamais être utilisés pour des services publics, il y aurait inconvénient à ne pas les occuper immédiatement parceque d’un côté on en ferait des dépôts de décombres et d’immondices et que de l’autre leur forme irrégulière nuirait à l’effet d’ensemble de la disposition du nouveau quai. Plusieurs amateurs se sont déjà présentés pour les acheter et en ont offert des prix avantageux, toutefois le mode le plus sur sera de les vendre par adjudication publique et j’ai l’honneur de vous soumettre le cahier des charges que jai fait dresser à cet effet.
La surface dont nous pouvons disposer est de 301 mètres carrés environ à diviser en deux lots dont le premier se composera du sol des maisons N° 60. 61 et 62 et le second de celui de la maison N° 63.
Les deux lots seront d’abord mis à l’enchère séparément puis réunis et adjugés en bloc.
La ville se reservera le passage actuel formant continuation de la rue de la carpe. Ce passage sera établi aux frais de l’acquéreur d’après les dimensions qui lui seront prescrites par l’administration, la ville aura le droit de construire sous le passage soit des rigoles soit un égout pour l’écoulement des eaux de la rue de la carpe et du quai.
Les terrains seront vendus tels que la ville les a achetés et les acquéreurs seront tenus de supporter toutes les servitudes dont lesdits terrains pourraient être grevés à l’égard des propriétés voisines, ils auront par contre droit à toutes servitudes actives, s’il en existe, le tout à leurs risques et périls.
Les acquéreurs seront tenus de faire construire sur les terrains vendus des maisons à rez de chaussée surmonté de deux étages au moins.
Il ne pourra être établi plus d’une maison sur chaque lot. Les façades su côté du quai et du côté de la rue de la carpe seront en maçonnerie de moellons ou briques et les encadrements des baies en pierre de taille, les constructions devront être terminées dans le délai de deux ans sous peine d’une amende envers la ville de cinquante francs par mois de retard.
En outre les acquéreurs seront obligés d’établir devant ces constructions des trottoirs d’après les dimensions et mode qui leur seront prescrits par l’administration.
Enfin tous les frais de vente seront à leur charge et couverts au moyen d’un prélèvement de vingt centimes par franc en sus du prix d’adjudication.

Passage rue de la Carpe (1843)
Passage d’accès à la rue de la Carpe

Cahier des charges établi pour vendre les terrains, conditions particulières relatives aux bâtiments à construire et au passage d’entrée dans la ruelle de la Carpe.

151 MW 52
Vente de terrains au quai des pêcheurs par suite de l’achat et de la démolition des maisons N° 60, 61, 62 et 63
Département du Bas-Rhin – Travaux communaux – Ville de Strasbourg
Cahier des charges, clauses et condition auxquelles seront soumis les adjudicataires des terrains des 4 maisons situées au quai des pêcheurs n° 60, 61, 62 et 63.

Description des terrains à vendre.
1° Lot – Le 1° lot se compose de partie du terrain sur lequel étaient construites la maison ci devant Gautschi N° 60 et les maisons portant les numéros 61 et 62 au plan ci annexé. Il est délimité par la ligne AB en retour par la ligne BC et du côté de la petite place communale par les lignes CD et DE. Sur les autres faces il est limité par des propriétés particulières. Sa contenance est de environ 257 mètres carrés y compris le sol du passage ci après réservé.
La ville en reserve le passage actuel formant continuation de la rue de la Carpe. Ce passage indiqué au plan par une teinte rose plus pâle que le reste des terrains sera établi sur terre pleine. [v°] Il aura une largeur d’au moins un mètre 75 centimètres et une hauteur d’au moins 3 mètres 30 centimètres depuis le pavé futur jusque sous le solivage. Le plafond sera en plâtre. A la façade sur le quai ainsi que celle de derrière, le passage formera arcade dans l’épaisseur des murs de faces, les jambages ainsi que les cintres seront en pierre de taille. Ces arcades auront au moins un mètre 72 centimètres de largeur sur une hauteur de au moins 3 mètres depuis le nouveau sol jusque sous la clé. L’entretien des murs y compris les piedroits des façades et du plafond de ce passage seront aux frais de l’adjudicataire. La ville ne prend à sa charge que la confection et l’entretien du pavé, et elle se réserve en outre le droit d’y faire passer les eaux de la rue de la Carpe ainsi que celles du quai soit par un égout soit par une simple rigole.

2° Lot. – Le 2° lot se compose de partie du terrain de la maison N° 63. Il est limité sur le quai par la ligne BF du plan ci annexé, en retour sur la ruelle il est limité par la gauche BC et sur les deux autres faces il est limite par des propriétés y attenantes. Sa contenance est de environ 44 mètres carrés.

Conditions de la Vente
Art. 1. Les deux terrains à vendre seront mis en adjudication chacun séparément [p. 2] et formeront deux lots. Ils seront vendus sans garantie de contenance dont le plus ou le moins seraient au profit ou à la perte de l’adjudicataire encore que la différence de la mesure réelle à celle exprimée soit d’un vingtième au-delà. Ils seront de plus vendus tels que la ville les a acquis en vertu des titres ci après relatés savoir
1° Acte reçu Noetinger Not° à Strasbourg le 30 9.bre 1838 enregistré et transcrit en la même ville le 17 X.bre suivant vol. 341 N° 83 portant vente à la Ville de Strasbourg, à ce dument autorisée, par les mariés Frédéric Charles Gautschy et Marie Cléophée Bischoff de leur maison à Strasbourg quai des pêcheurs N° 60 pour le prix de 36.600 fr, quittancé par acte également reçu Noetinger Not. le 24 août 1839. (…)
2° Jugement du tribunal civil de Strasbourg du 15 juillet 1844 transcrit le 30 même mois vol. 421 N° 55 qui déclare expropriés pour cause d’utilité publique, Primo Le Sieur Jean Baptiste Grundler et Joseph Erhard de Strasbourg, chacun de la moitié d’une maison sise à Strasbourg quai des pêcheurs Numéro 61.
Secundo. Le Sieur François Michel Lentz de Strasbourg, d’une maison sise à Strasbourg quai des pêcheurs Numéro 62.
Et tertio le sieur Chrétien Frédéric Goerner de Strasbourg, d’une maison sise à Strasbourg quai des pêcheurs numéro 63.
En conséquence de la décision du [v°] Juge, de l’ordonnance d’exécution de M. le Magistrat Directeur du 4 8.bre 1844 la ville a été envoyée en possession des maisons à charge d’une indemnité 1° (…)
Art. 4. Les adjudicataires sont tenus de faire construire sur les dits terrains une ou deux maisons au plus composées chacune d’un rez de chaussée, surmonté de au moins deux étages.
Les façades du côté du quai et du côté de la rue de la carpe seront en maçonnerie de moellons ou briques, les encadrements des baies en pierre de taille. Les volets du rez de chaussée ne pourront s’ouvrir à l’extérieur à moins d’être au moins 2 mètres 50 centimètres au dessus du sol. Les façades seront terminées dans le délai de deux ans à partir du jour de la ratification de la présente adjudication par M. le Préfet. Passé ce délai, l’adjudicataire retardataire payera à la Ville au titre de dommages et intérêts cent francs par mois de retard pour chaque lot. Les dommages et intérêts seront acquis à la ville par le fait seul du retard et sans qu’il soit besoin de mise en demeure.
Art. 5. Les adjudicataires sont tenus de construire à leurs frais, chacun devant son lot des trottoirs en bitume d’asphalte de quinze millimètres d’épaisseur, coulé sur un fond de béton de 15 centimètres d’épaisseur avec caniveaux en fonte, en se conformant du reste à l’alignement, hauteur et pentes qui seront indiqués par l’administration. Les bordures seront posées par la ville.
Art. 6. Le pignon C sera construit en entier par l’adjudicataire du premier lot et du côté du passage reservé par la Ville [v°] il devra affleurer le mur de face de la maison du sieur Schott, sise rue de la Carpe n° -.
Art. 7. (…)
Art. 9. Le 1° lot contenant 257 Mètres carrés sera mis à prix à 15 fr. le mètre carré soit à 3855 fr.
Le 2° lot contenant 44 mètres carrés sera mis à prix à 10 fr. le mètre carré soit à 440 fr.
Art. 10. L’adjudication ne sera définitive qu’après la ratification de M. le Préfet du Département.
Fait et dressé par l’architecte de la Ville de Strasbourg le 10 avril 1845. (signé) Fries.

(Annexes) Plan du passage dans la rue de la Carpe sous la maison Lentz quai des pecheurs N° 62.
Plan annexé au cahier des charges clauses et condition pour la vente de quatre maisons sises au Quai des Pêcheurs N° 60, 61, 62 & 63. [mention, inexact]
Plan annexé au cahier des charges clauses et condition pour la vente de quatre maisons sises au Quai des Pêcheurs N° 60, 61, 62 & 63. [plan rapproché, sans la rivière ni le corps de garde]


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.