François Pierre René, notaire, et (v. 1750) Louise Madeleine Riss – catholiques


Fils du fripier Pierre René et de Louise Vendique, François Pierre René naît le 17 juillet 1722. Etudiant en droit, il devient bourgeois le 14 février 1746 à titre gratuit en considération de ses études et tributaire chez les Tanneurs le 26 mai 1746. Il sollicite en juillet 1747 un poste de notaire. Les Conseillers et les Vingt-et-Un le nomment notaire le 25 septembre 1748. Il quitte la tribu des Tanneurs le 8 juillet 1748 pour s’inscrire à celle du Miroir dont il devient secrétaire. Il est nommé rédacteur d’inventaires le 8 février 1749. Il est en outre avocat du Conseil souverain d’Alsace.
Il épouse Louise Madeleine Riss, fille du valet de chambre du prince de Birckenfeld, qui devient bourgeoise le 19 septembre 1750. François Pierre René meurt sans postérité le 6 juin 1764. Ses actes sont déposés chez le notaire Philippe Jacques Greis.
Louise Madeleine Riss se remarie en 1768 avec Joseph Anthon, chirurgien aide-major à Wissembourg.


Signature au bas d’un acte de 1763
(ADBR 6 E 41, 546, n° 55)


Pierre François René sollicite en juillet 1747 un poste de notaire. Comme il tombe malade, l’examen d’abord retardé a lieu le 22 janvier 1748. Seul candidat catholique, les Conseillers et les Vingt-et-Un le nomment notaire le 25 septembre suivant après que l’avocat Hold a rendu compte de l’examen.

Pierre François René demande en 1748 de passer l’examen qui l’habilite à dresser des inventaires. Il est nommé rédacteur d’inventaires le 8 février 1749 après que l’avocat Hold a rendu compte de l’examen.

Pierre François René naît à Strasbourg le 17 juillet 1722 du tailleur Pierre René et de Louise Vendique, l’année qui suit le mariage de ses parents alors qu’ils ne sont pas encore bourgeois

Baptême, Saint-Etienne (cath. f° 92-v, n° 657)
Hodie 19 Julÿ Anni 1722 (…) baptizatus petrus franciscus filius petri René professione Sartoris incolæ hujus urbis et Ludovicæ Vandique ejus conjugis in hac parochia commorantium die 17. hujus mensis et anni circa horam decimam de nocta natus, patrinus fuit petrus franciscus utillier professione sartor et civis Argentinensis, matrina fuit Elisabetha ponçet filia Antonii ponçet incolæ argentinensis (signé) piere François Vtilie, Elisabeth Ponsaing, pierre Renné (i 97)

L’étudiant en droit François Pierre René devient bourgeois le 14 février 1746 à titre gratuit eu égard à ses études en s’inscrivant à la tribu des Tanneurs

1746, Livre de bourgeoisie 1740-1754 (VII 284) p. 247
H. Peter Frantz René Jur. Cand. Von hier gebürtig erhalt das burgerrecht ob favorem studiorum gratis und will beÿ E. E. Zunfft der Gerber dienen jur. d. 14.ten febr. 1746.

François Pierre René devient tributaire chez les Tanneurs le 26 mai 1746
1746, Protocole de la tribu des Tanneurs (XI 358)

(f° 347-v) Donnerstag den 26 Maÿ Anno 1746 – Hr. Peter Frantz René, Juris utriusque Candidatus von hier gehörig stunde vor, mit producirung burger und Stallscheins de dato 14. Februarÿ 1746. und bate Ihne als einen Zünfftigen anzunehmen.
Erkannt, gegen Erlag der Gebühr willfahrt (3 lb 16 ß 2 s – 2 ß Scribæ – 2 ß büttel – 2 lb 10 s Spend – dt. 6 lb)

François Pierre René quitte la tribu des Tanneurs le 8 juillet 1748 (pour s’inscrire à celle du Miroir dont il devient secrétaire)

1748, Protocole de la tribu des Tanneurs (XI 358)
den 8. Julÿ Anno 1748. hat sich Herr Lt. Peter Frantz René angemeldet und das Zunfft Recht aufgegeben, deßwegen Ihme auch ein Dimission Schein ertheilt worden.

Native de Strasbourg, sa femme Louise Madeleine Riss devient bourgeoise par son mari le 19 septembre 1750

1750, Livre de bourgeoisie 1740-1754 (VII 284) p. 432
fr. Ludovica Magdalena Rÿßin Von hier gebürthig erhalt des burgerrecht a marito H. Lt. Petro Francisco René Notario publico und Zunfftschreiber E. E. Zunfft Zum Spiegel umb den alten burgerschilling und will dienen beÿ E E Zunfft Zum Spiegel promis. eodem [19. Septemb. 1750]

Fille du valet de chambre Jean François Riss et de Marie Elisabeth Kœnig, Louise Madeleine Riss naît le 8 juillet 1718
Baptême, Saint-Louis (cath. p. 253)
Die 8. julii 1718 nata est ludovica magdalena filia legitima joannis francisci Ris et mariæ elisabethæ Konigin et die 10 julii Baptisa est, habuit patrinum d. d. christianum philippum de Kirchheim in nomine dd christiani de Birckemfeld et matrinam mariam catharinam Dorotheam de dettingerin nomine ludovicæ Magdalenæ de Landtsperg (i 135)
(Au baptême du 7 janvier 1720, François Ris est dit cubicularius Serenissimi Principis de Birckenfeld, soit valet de chambre du prince de Birckenfeld)

François Pierre René et sa femme ont plusieurs enfants mais tous meurent avant leur père. Pierre René est témoin à l’acte de sépulture de son petit-fils en 1759
Sépulture, Saint-Louis (cath. p. 19) Anno dni 1759 decima quarta mensis novembris mortuus est Franciscus Antonius Dni petri francisci René et Mariæ Magdalenæ ris conjugum in hac parochia commorantium infans trium circiter annorum cum sex circiter mensibus die sequenti sepultus est in Cœmeterio nostræ parochiæ Consueta præsentibus (…) Petro René Cive et Avo ejusdem infantis (i 11)
Baptême, Saint-Louis (cath. p. 52) Hodie 12 Mensis julii anni 1751 (…) Baptizata est Maria Margaretha Ludovica filia petri francisici René advocati ad Supremum Consilium et notarii Jurati civis argentinensis et Magdalenæ ludovicæ Riss Coniugum in hac parochia commorantium Nata heri circa horam septimam (…)
Baptême, Saint-Louis (cath. p. 127) Catherine Rose, née le 30 août 1752
Baptême, Saint-Louis (cath. p. 241) Marie Françoise, née le 25 octobre 1754
Baptême, Saint-Louis (cath. p. 303) François Antoine né le 2 mai 1756
Baptême, Saint-Louis (cath. p. 68) Marie Madeleine, née le 14 avril 1760 (filia Petri francisici René advocati ad Supremum Curiam Colmariensem et actuarii in hac civitate Jurati)
Sépulture, Saint-Louis (cath. p. 268) Marie Marguerite Louise, morte le 20 mars 1753
Sépulture, Saint-Louis (cath. p. 288) Catherine Rose, morte le 6 février 1754
Sépulture, Saint-Louis (cath. p. 311) Marie Françoise, morte le 30 mai 1755
Sépulture, Saint-Louis (cath. p. 43) Marie Madeleine, morte le 8 janvier 1761

François Pierre René meurt le 6 juin 1764. Aucun inventaire après décès n’est conservé

Sépulture, Saint-Louis (cath. p. 121)
Anno domini 1764 die 6 junii mortuus est Franciscus René in vivis notarius maritus mariæ magdanelæ ris conjugum in hac parochia commorantium sacramentis pœnitentiæ eucharistiæ et extremæ unctionis rité munitus et die 8. ejusdem mensis et anni (…) sepultus est in cœmeterio ejusdem ecclesiæ (i 62)

Après la mort de François Pierre René, les actes de son étude sont mis sous scellés le 7 juin 1764. Le 9 juin, les préposés en chef de la Chancellerie chargent le notaire Saltzmann de dresser l’inventaire des actes en double exemplaire, l’un étant livré aux archives de la Ville, l’autre joint aux actes de l’étude.

Sa veuve se remarie en 1768 avec Joseph Anthon, chirurgien aide-major à Wissembourg

1768 (18.4.), Me Elles (6 E 41, 1350) n° 151
(Eheberedung) persönlich kommen und erschienen seÿe S. T. H. Joseph Anthon, Chirurgium Aide Major in dem Königl. Frantzös. Hospithal Zu Weißenburg, S. T. H. Heinrich Anthon ehemals in Königl. Frantzös. diensten gestandenen Officier mit auch S. T. d. Viel Ehr. und tugendreichen Frauen Magdalena Anthon gebohrner Simonnaire ehel. erzeugter Herr Sohn Unter verbeÿstandung Edel Erwehnten seines H. Vaters als bräutigam an Einem,
So dann S. T. die Viel Ehr und tugendbegabte Fr. Ludovica Magdalena René, gebohrne Rißin Weÿl. S. T. H. Frantz Peter René im Leben gewesenen J. U Lti Not. Jur. publ. berühmten Pract. dah. auch Unter Elsaß. Ritterschafftl Amtschreibers seel. hinterbliebene Wittib durch S. T. H. Lt. Mathæus Beguin E. Kl. Raths dah. Wohlmeritirt würckl. Actuarium als braut andern theil
So Geschehen in d. Königl. Statt Straßburg auf Montag den 18. Monaths tag Aprilis Im Jahr 1768 [unterzeichnet] Joseph Anthon, Louise Magdeleine René wittib geborne Ris


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.