Salzmann (rue) : Saltzmannsgasse


Transversale à la Grand rue, la rue Salzmann aboutit à l’avant de la place Saint-Thomas. Elle était anciennement appelée Rossgasse (vicus qui dicitur zu dem Rosse 1277, Rossegasse 1339, voir Adolphe Seyboth, éd. en all. p. 106) d’après la maison qui porte aujourd’hui le numéro 5, avant de prendre à partir du XVII° siècle le nom de Saltzmann, d’après le docteur Jean Raoul Saltzmann qui habitait au numéro 6. Saltzmannsgasse est souvent traduit en rue de l’Homme de Sel au début du XVIII° siècle.
L’orthographe habituelle Saltzmann a été normalisée après 1870 en Salzmann et conservée depuis 1918.
Le numéro 7 abritait l’auberge au Louvre dans la première moitié du XVIII° siècle. La plupart des maisons qui donnent dans la rue appartenaient alors à des institutions (lavis gris et orangé).

Canton VII (est)
Partie occidentale du VIII° canton, plan Blondel (1765,
exemplaire qui représente l’état réel sans les modifications de Blondel, ADBR 1 L Plan 5)
Exemplaire légendé où figurent les alignements de Blondel, entre la rue du Bouclier à gauche (Grosse Schiltz gasse) et la rue de la chaîne (AMS cote 1 PL 675)


Plan de l’îlot 174, dessins préparatoires au plan-relief de 1830 (1), la rue Salzmann se trouve à gauche, la rue des Cordonniers à droite, la place Saint-Thomas en bas, la Grand rue en haut


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.