Balayeurs (rue des) : Feggasse


La rue des Balayeurs longe le rempart au nord de la porte Neuve (actuelle place du Foin) vers le couvent Saint-Nicolas-aux-Ondes.
1562, in der Vÿhegaß, dans le livre D des loyers communaux,
1652, in der Viehgaßen hinder St. Claus in Undis, rue des Bestiaux derrière Saint-Nicolas-aux-Ondes, dans le Livre des loyers communaux suivant, pour la distinguer de la rue des Bestiaux ensuite rue d’Austerlitz, par la suite aussi kleine Viehgasse,
aux XVII° et XVII° siècles, in der Feg gassen beÿ dem Gelben Eck (rue des Balayeurs près du Coin Jaune
aussi appelée Fechtgasse (rue de l’escrime).
Les différentes graphies montrent que la signification du nom s’était perdue très tôt.
Le rempart est démoli après la Capitulation pour établir l’Esplanade devant la Citadelle.

La rue des Balayeurs est celle au milieu de l’image. Sur la droite, la rue des Maisons Rouges (actuelle rue du Général Zimmer), en bas la place au Foin où s’ouvrait autrefois la porte Neuve.


Partie occidentale du VIII° canton, plan Blondel (1765,
exemplaire qui représente l’état réel sans les modifications de Blondel, ADBR 1 L Plan 5)



Côté est de la rue des Balayeurs  Plan-relief de 1725 (© Musée historique),
élévations préparatoires au plan-relief de 1830 (1), îlot 232


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.