Bruche (quai de la) : am Wasserzoll beÿ den Thürnen


Le quai porte le nom du péage fluvial (Wasserzoll) à l’entrée de la ville par bateau. Le nom est traduit au XVIII° siècle par Péage de la Bruche puis par quai du Péage de la Bruche, en abrégé quai de la Bruche ; la rivière portait alors plus souvent le nom de la Bruche que celui de l’Ill. Comme il y avait un péage en aval de la Ville (unterer Wasserzoll) avant la Robertsau, le péage en amont était appelé oberer Wasserzoll ou Wasserzoll beÿ denen Thürnen (péage près des tours).


Plan Blondel (1765, exemplaire portant les propositions de Blondel, coté 1 PL 675, AMS), l’actuel quai de la Bruche forme la partie droite des rues en V
Plan-relief (1727, Musée historique), le Péage de la Bruche se trouve au milieu de l’image


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.