Ville neuve


La Ville neuve (Neustadt)

Le décret de 1880 réglemente l’extension de la ville en déplaçant les terrains militaires. La ville gagne des terrains
– vers le sud-ouest (rue de Rosheim, jusqu’à l’actuelle rue du Ban-de-la-Roche),
– vers l’ouest (nouvelle gare, terrains entre les boulevards et la ligne de chemin de fer),
– vers le nord entre le fossé du Vieux Rempart et l’actuelle rue Jacques Kablé et la rue Lauth et
– surtout au nord-est, tous les terrains entre la Citadelle et l’Orangerie.
Le plan ci-dessous (vers 1890) représente en rose les nouveaux bâtiments construits au-delà des anciennes fortifications et en blanc les terrains encore non bâtis, répartis en îlots (ou blocs, Bauabschnitte). Ces îlots seront à plusieurs reprises redessinés par la suite.

Extensions de 1880, ouest Extensions de 1880, centre Extensions de 1880, est

Strasbourg, capitale du Reichsland de Jean-Pierre Klein (dans l’ouvrage Strasbourg, Urbanisme et Architecture des origines à nos jours, pages 87 à 100) présente en détail le travail qui a précédé le décret impérial du 7 avril 1880.


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.