Jean Frédéric Zimmer, notaire, et (1761) Marguerite Madeleine Lung – luthériens


Jean Frédéric Zimmer naît le 4 novembre 1733, fils du maître charpentier Jean Georges Zimmer et d’Elisabeth Metzger. Il sollicite un poste de notaire en 1757. Les préposés en chef de la Chancellerie lui font passer l’examen et l’invitent à attendre qu’un poste se libère. Jean Frédéric Goll renonce à son poste de notaire en faveur de Jean Frédéric Zimmer qui est nommé notaire le 24 mai 1760 eu égard à ses compétences en langue française. Il est reçu rédacteur d’inventaires le 9 juin suivant.
Il épouse en 1761 Marguerite Madeleine Lung, fille d’orfèvre, puis devient tributaire au Miroir le 31 mai 1763. Les Conseillers et les Vingt-et-Un le nomment administrateur de la paroisse luthérienne Saint-Pierre-le-Jeune en 1772. Il devient notaire de l’université et receveur du Chapitre Saint-Thomas puis administrateur au directoire du district de Strasbourg (1790).
Jean Frédéric Zimmer cède le 20 juillet 1790 à son fils notaire Georges Frédéric ses actes et ses fonctions. Il meurt d’apoplexie le 20 octobre 1807 et sa veuve Marguerite Madeleine Lung meurt en 1814.

Maison en propriété
1764-1807, rue Saltzmann (VII 20, actuel n° 6 rue Salzmann) où se trouve son étude (1783)

Maisons en location
1761, Fossé des Tanneurs
1789, maison de l’enclos Saint-Thomas, quai de l’Esprit

Enfants

  • Georges Frédéric, notaire, épouse en 1790 Marguerite Salomé Trawitz
  • Marguerite Madeleine, célibataire
  • Marie Elisabeth, célibataire
  • Chrétienne Dorothée, épouse de Jean Hoffmann, juge de paix à Pirmasens
  • Guillaume Louis, capitaine, célibataire († 1857)


Signatures au bas de l’acte de mariage
sur un acte de 1761 en français (cote 6 E 41, 1444 n° 14)


Né le 4 novembre 1733, Jean Frédéric Zimmer sollicite un poste de notaire le 23 novembre 1757. Il passe l’examen le 5 décembre 1757. Les préposés en chef de la Chancellerie l’invitent le 11 février 1760 à attendre qu’un poste se libère.
Jean Frédéric Goll, ancien notaire à Strasbourg qui occupe désormais le poste de greffier au bailliage de Wasselonne, a renoncé à sa fonction en faveur de Jean Frédéric Zimmer. Sur avis du syndic royal, les Conseillers et les Vingt-et-Un acceptent le 18 février 1760 la démission de Jean Frédéric Goll sans tenir compte de son vœu de transmettre ses fonctions. Le syndic royal recommande de prendre en compte les compétences des candidats en langue française. Les Conseillers et les Vingt-et-Un nomment le 24 mai 1760 Jean Frédéric Zimmer notaire surnuméraire eu égard à ses compétences en langue française, à condition de ne pas nommer de nouveau notaire quand un poste deviendra vacant afin de ne pas dépasser le nombre maximal de trente notaires. Il prête serment le 28 mai. Il est reçu rédacteur d’inventaires le 9 juin suivant et prête serment le 14 juin.

Le notaire Jean Frédéric Zimmer épouse en 1761 Marguerite Madeleine Lung, fille d’orfèvre : contrat de mariage, célébration

1761 (24.4.), Me Langheinrich (J. Daniel, 6 E 41, 739) n° 182
Eheberedung – zwischen dem Wohl Edlen, Großachtbahren und Rechtsgelehrten Herrn Johann Friedrich Zimmer, Notario jurato und practico allhier Zu Straßburg, weÿland Herrn Johann Georg Zimmer des gewesenen Zimmermeisters und burgers dahier mit Frauen Maria Elisabetha gebohrner Metzgerin seiner hinterbliebenen Frau Wittib ehelich erzeugtem Sohn, als dem Herrn bräutigam ane Einem,
Und der Wohl Edlen Viel Ehren und hochtugendgezierten Jungfrauen Margarethä Magdalenä Lungin, Herrn Joh: Jacob Lung, des Silberarbeiters und burgers allhier, mit Frauen Maria Magdalena gebohrner Emmerichin ehelich erzeugter Tochter, als der Jungfer Hochzeiterin ane dem andern theil
So geschehen allhier Zu Straßburg den 24. Aprilis 1761 [unterzeichnet] Johann Friderich Zimmer Hochzeiter Notarius, Margaretha Magdalena Lungin als Hochzeiterin

Mariage, Saint-Pierre-le-Jeune (luth. f° 228)
Dom. Trin. et lit. pclam. d. 27. Maji copulati Herrr Joh. Friderich Zimmer, Notarius Publ. u. b. h. l. weÿl. H. Joh: Georg Zimmer gew. Zimmer Meisters u. b. h. l. ehel. sohn u. Jgfr. Margaretha Magdalena Hn Joh: Jacob Lung silberarbeiter u. burgers h. l. ehl. tochter [unterzeichnet] Johann Friderich Zimmer als Hochzeiter Nots., Margaretha Magdalena Lungin als Hochzeiterin (i 227)

Les nouveaux mariés font dresser l’inventaire de leurs apports dans une maison au Fossé des Tanneurs. Les biens du mari ont une valeur de 2 349 livres, ceux de la femme de 960 livres.

1761 (26. 7.br), Me Langheinrich (J. Daniel, 6 E 41, 718) n° 401
Inventarium über der Wohl Edlen Großachtbahr und Rechtsgelehrten Herrn Joh: Friedrich Zimmers Notarii publici jurati und berühmten Practici und der wohl Edlen viel Ehr : und hochtugendgezierten frauen Margarethä Magdalenæ Zimmerin geb. Lungin, beeder Eheleuthe und Vornehmer burgere allhier Zu Straßburg einander für ohnverändert in den Ehestand zugebrachte Nahrungen aufgerichtet Anno 1761. – sich vermög der unterm 24. Aprilis 1761. errichteten Eheberedung paragrapho sexto für ohnverändert Vorbehalten haben – So beschehen in Straßburg in præsentia Hn Joh: Jacob Lung Silberarbeiters und frauen Mariæ Magdalenæ geb. Emmerichin beeder Eheleuth der frauen hertzlich geliebter Eltern auff Sambstag den 26. 7.bris 1761.

In einer allhier Zu Straßburg ane dem Gerbergraben gelegener und in dieße Zugebrachte Nahrung nicht gehörigen Behaußung befunden worden, Wie folgt
Series rubricarum hujus Inventarÿ. Des Herrn in die Ehe gebracht Vermögen. Sa. haußraths 200, Sa. Silbers 44, Sa. Gulden Geschmeids 116, Sa. baarschafft 250, Sa. Schulden 1631, Summa summarum 2241 lb – Hierzu kombt ferner die Ihme gebührige helffte ane denen hernach beschriebenen haussteuren 107 lb, Summa 2349 lb
Dießemnach folgt nun auch der Ehefrauen in die Ehe begracht Vermögen, Sa. haußraths 238, Sa. Silbers 23, Sa. goldener Ring 332, Sa. baarschafft 258, Summa summarum 853 lb – Dazu gerechten die Ihro gehörige helfte ane denen verehrten haussteuren 107, Summa 960 lb

Jean Frédéric Zimmer devient tributaire au Miroir le 31 mai 1763

(f° 149) Dienstags den 31. Maji 1763 – Leibzünfftig
H. Johann Friederich Zimmer Notarius juratus publicus alhier, weÿland H. Johann Georg Zimmers, gewesenen Zimmermeisters und burgers alhier, nachgelaßener ehelicher Sohn, ist auf produciren Stallschein Von heute gegen Erlag 2. lb 13. ß 4 d leibzünfftig angenommen worden. dt. et prom. obed.

Les Conseillers et les Vingt-et-Un nomment Jean Frédéric Zimmer administrateur de la paroisse luthérienne Saint-Pierre-le-Jeune

1772, Conseillers et XXI (1 R 255)
H. Not. Joh: Frid. Zimmer wird Kirchen Pfleger Zum Jungen St. Peter. 127.
(p. 127) Montag den 16. Martii 1772 – Schließlichen meldete der Reg. H. Ammeister Faust, als hochansehnlicher Hn Oberkirchen Pfleger der Evangelischen Gemeinde zum Jungen St. Peter, durch absterben H. Rathh. Lungen seÿe die stelle eines Kirchenpflegers und Zwar als burgers vacirend worden, weßwegen dasiges Presbyterium Zu wiederersetzung eines anderwärtigen beÿ besagter Gemeinde sich zusammen gethan und folgende Zweÿ Subjecta E. G. in außschuß bringen, die wohlselbsten aber hochdenselben überlaßen sollen
1° H. Johann Friderich Zimmer Notarius publicus und burger allhier
2° H. Joh: Jacob Jund der burger und weinhändler hieselbst
Nach angehörtem voto des H. Syndici Regii hochwelcher auf H. Notarium Zimmer angetragen wurde vermittelst gethaner Umbfrag H. Notarius Zimmer Zum Kirchen pfleger als burger beÿ der Evangelischen Gemeinde Zum Jungen St. Peter unanimiter erwehlt.

Domicile en 1789

1789, 5 R 26, Etat des habitants
(p. 399) Canton VII, Rue 246 Quai de l’Esprit dt. Rheineckel, Enclos de St Thomas n° 4
loc. Braun. J. Daniel, Professeur – Echasse
loc. Kleinmann, Mathieu, Professeur – Lanterne
loc. Zimmer, J. Frédéric, Notaire – Miroir
loc. Gutmann, J. Daniel – Mre vitrier – Echasses

1789, Registre des contributions (VII 1295) – Miroir
Zimmer, J. Fred: Notaire – Reineckel 4

1789, Registres annuels de la Taille (VII 1282)
(f° 28) Spiegel
Zimmer Joh: Frid. Nots. ins. 31. Maj 1763 (modo scabinus) 12. lb 6 ß

Jean Frédéric Zimmer cède le 20 juillet 1790 à son fils notaire Georges Frédéric ses actes ainsi que ceux qu’il détient
Jean Michel Grauel cède le 22 février 1794 à Jean Frédéric Zimmer sa part des actes de Jean Daniel Lang

1794, ssp – acp 21 f° 16-v du 4 ventose 2 – acte ssp du 20. Juillet 1790
Cession par Jean Frédéric Zimmer pere notaire à Strasbourg
à George Frédéric Zimmer son fils
de son étude de notaire avec celle de ses predecesseurs et les recouvrements à faire, moyennant 24 000 livres
acp 21 f° 17 du 4 ventose 2, acte ssp
Cession par Jean Michel Grauel notaire
à Jean Frédéric Zimmer notaire tous deux à Strasbourg
de la moitié appartenant au cedant par indivis dans le notariat provenant de Jean Daniel Lang l’ainé à la charge de payer les interets qui se trouvent dus auxdits herit. Lang, se montant à 849 livres

Jean Frédéric Zimmer meurt d’apolexie le 20 octobre 1807

Décès, Strasbourg (n° 1823)
L’an 1807, 21° jour du mois d’octobre (…) sont comparus George Frédéric Zimmer agé de 44 ans, notaire, et Guillaume Louis Zimmer, agé de 30 ans, Capitaine d’artillerie, tous deux domiciliés en cette ville et fils du défunt, lesquels ont déclaré que Jean Frédéric Zimmer, agé de 74 ans, ancien Notaire, né en cette ville, fils légitime de feu Jean George Zimmer, architecte de la Cathédrale, avec feüe Marie Elisabeth Metzger, Epoux de Marguerite Madeleine Lunbg, est décédé hier 20 octobre en la maison située Rüe dite Salzmann N. 2. (Apoplexie) i 13

Marguerite Madeleine Lung meurt en 1814 en délaissant cinq enfants

1814 (1.8.), Strasbourg 3 (37), Me Übersaal n° 1340, 6662
Inventaire de la succession de Marguerite Madeleine Lung, veuve de Jean Frédéric Zimmer notaire, décédée le 14 mars dernier – à la requête de 1. Marguerite Madeleine Zimmer, 2. Marie Elisabeth Zimmer, majeures tant pour elles que pour 3. Christine Dorothée Zimmer, épouse de Jean Hoffmann juge de paix à Pirmasens département du Mont tonnère, 4. Guillaume Louis Zimmer, capitaine commandant du 7° régiment d’artillerie à pied, le 5. héritier Georges Frédéric Zimmer, notaire royal en cette ville, ayant renoncé purement et simplement à la succession de sa mère
meubles vendus 2320 fr, vin 900, argenterie 1350 fr, créances 16 230 fr, total 21 600 fr
corps de biens à Ingenheim pour 4400 fr, à Oberhausbergen 2000 fr, ensemble 28 000 fr
Marie Elisabeth Zimmer déclare devoir 3550 fr
Enregistrement de Strasbourg, acp 125 F° 29-v du 2.8.

Le capitaine Guillaume Louis Zimmer meurt célibataire en 1857 à Mittelhausbergen en délaissant pour héritiers ses neveux et nièces

1857 (21.5.), Me Grimmer
Notoriété constatant que Guillaume Louis Zimmer, vivant Capitaine est décédé à Mittelhausbergen le 16 mars 1857, laissant pour héritiers savoir
1) Louis Frédéric Zimmer, notaire
2) Louise Frédérique Zimmer épouse de Charles Henri Ehrmann, professeur,
3) Amélie Frédérique Zimmer épouse de Charles Frédéric Oesinger, fabricant tous à Strasbourg
4) Adélaïde Frédérique Zimmer veuve de Charles Louis Weyher à Paris
5) Guillaume Hoffmann, archiviste à Spire
6) Félix Hoffmann, pharmacien à Edenkoben
7) Amélie Hoffmann épouse de Guillaume Faust, garde général des paturages à Annweiler
acp 460 (3 Q 30 175) f° 47-v du 26.5.

Décès, Mittelhausbergen (n° 2)
Le 16 mars 1857. Acte de décès de Zimmer, Guillaume Louis, âgé de 80 ans, décédé à Mittelhausbergen le 16 mars à 10 heures du matin, capitaine en retraité né à Strasbourg, domicilié à Mittelhausbergen, non marié, fils légitime de feu Zimmer Jean Frédéric, notaire à Strasbourg et de feue Lung Madlaine


Références de fonctions
Notaire de l’université (voir la remise des actes universitaires détenus par Jean Jacques Griesbach en 1774)

1775, Me Zimmer (6 E 41, 1453) n° 63
Rechnung Mein Johann Friderich Zimmer, Notarii publici et Academici allhier als Pfleger der Evangelischen Gemeinde zum jungen St Peter, inhaltend was ich seith dem letzten decembris 1774 als dem Schluß meiner abgelegten dritten Rechnung bis dahin 1775 eingenommen und hingegen wieder ausgegeben habe

1783, Me Lung (6 E 41, 1524) n° 78
Johann Friedrich Zimmer dieser Stadt und Löbl. Universitæt geschwornen Notarium wie auch Inventierschreiber

Receveur du Chapitre Saint-Thomas.

1789, Chambre des Contrats, vol. 663 f° 402-v
Johann Friedrich Zimmer löbl. Collegiat Stifft St. Thomä schaffner


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.