Jean André Becker, notaire, et (1775) Catherine Willig – catholiques


Fils du cordonnier catholique Jean André Becker et de sa femme Marie Catherine Steinler, Jean André Becker est commis greffier à Marmoutier en 1774 quand la tribu des Drapiers le choisit pour remplacer son secrétaire défunt Jean Richard Hæring. Les Conseillers et les Vingt-et-Un le nomment successivement notaire le 18 novembre 1774 et rédacteur d’inventaires le 9 janvier 1775. Il remplit les fonctions de secrétaire à la tribu des Drapiers de 1775 jusque fin 1786, date à laquelle Jean Daniel Schaaff le remplace.
Jean André Becker épouse en 1775 Catherine Willig, fille de Laurent Willig, musicien et receveur des abbayes d’Altorff et de Schwarzach. Lors du recensement de 1789, Jean André Becker habite au 11 rue des Lentilles (actuel n° 7). Il meurt à Oberhausbergen le 11 janvier 1792. Sa femme meurt à son tour en 1797 en délaissant cinq enfants.

Part de maison en propriété
Héritée de ses parents rue du Chaudron (V 170, actuel n° 6)

Becker (André, 1776, ADBR cote 6 E 41, 1396)
Signature au bas d’un acte de 1774 (ADBR, cote 6 E 41, 1396)


Commis greffier catholique à Marmoutier, Jean André Becker que la tribu des drapiers a choisi pour remplacer son secrétaire défunt luthérien Jean Richard Hæring demande le 14 novembre 1774 aux Conseillers et aux Vingt-et-Un à être reçu notaire. Les préposés en chef de la Chancellerie lui font passer l’examen le 18 novembre. Les Conseillers et les Vingt-et-Un nomment Jean André Becker notaire le 19 novembre. Après un nouvel examen le 7 janvier 1775, les Conseillers et les Vingt-et-Un nomment Jean André Becker rédacteur d’inventaires le 9 janvier 1775, l’alternative lui étant favorable puisque le dernier notaire nommé est luthérien, ce qui lui permet de prendre ses fonctions de secrétaire chez les Drapiers. Il prête serment le 14 janvier.

Le notaire Jean Daniel Schaaff est nommé secrétaire de la tribu des Drapiers le 30 décembre 1786 en remplacement du notaire André Becker. Il s’engage à verser à la femme d’André Becker 24 florins par an tant que son mari vivra, à commencer à Noël 1787. Le collège des échevins accorde par ailleurs à la femme de l’ancien secrétaire Becker une somme forfaitaire de douze florins par an.

Jean André Becker, notaire et secrétaire à la tribu des Drapiers, épouse en 1775 Catherine Willig, fille d’un musicien et receveur des abbayes d’Altorff et de Schwarzach ; contrat de mariage, célébration

1775 (19.1.), Me Dinckel (J. Raoul, 6 E 41, 427) n° 531
(Eheberedung) Zwischen dem Ehr und wohlachtbahren Hn Johann Andreas Becker Notario publicoo jurato und Zunfftschrb. E. E. Zunfft der tucher alhier Zu Straßburg des auch Ehrbar und bescheidenen Hn Andreas Becker burgers und Schuemachers mit der tugendbegabten frauen Mariæ Catharinæ Steinler Ehelich Erzieltem Sohn leedigen standes als hochzeiter Eines,
Und der Viel Ehren und tugendgezierten Jungfrauen Catharina Willig, des Ehren Vest und wohlvorachtbaren Hn Laurentii Willig des Stadt Pauckers und Wohlbestellten Schaffners der beÿden Abteÿen Altdorf und Schwartzach auch burgers hierselbst mit der Wohl Ehren und tugendbegabten Frauen Catharinæ gebohrner Weißin Ehelich Erzeilten tochter als hochzeiterin anden theils – So beschehen und vorgegangen in beÿseÿn und Persönlicher gegenwarth (…) des wohlgeachten Hn Georg Willig wohlbestellten schafners der Abteÿ Ebersheim Münster der Jungfer hochzeiterin oncle (…) Straßburg den 9. Jenner 1775 [unterzeichnet] Becker als Hochzeiter, Catharina Willig als Hochzeiterin
Anno 1775 Donnerstags den 19. Januarÿ (…) als ein Depositum und Minute angenommen, Johann Rudolph Dinckel

Mariage, Saint-Pierre-le-Vieux (cath. f° 149)
Hodie 23. Januarÿ 1775. (…) Sacro matrimonÿ vinculo in facie Ecclesiæ conjuncti sunt Joannes Andreas Becker Notarius Publicus Juratus et Secretarius tribus telariorum filius majorennis Andreæ Becker Civis et Sutoris hujatis et Mariæ Catharin Steinlin ratione originis et Domicilÿ parochianus ad S. Petrum Juniorem hujus urbis, et Catharin Willig filia minorennis Laurentii Willig Civis et tympanista hujatis et œconomi Abbatiarum Altdorff et Schwartzach et Catharinæ Weisson Conjugum parochiana nostra (signé) Becker, Willig (i 82)

Catherine Willig dépose son inventaire des apports chez le même notaire qui a reçu le contrat de mariage

1776 (25.1.), Me Dinckel (J. Raoul, 6 E 41, 419) n° 1334
Designatio Illatorum. Heuth dato den 18. Februarÿ 1775. wurde in Conformitæt der zwischen Hn Joh: Andreas Becker Not° pub. Jur. und frau Catharina geb. Willig deßen Eheliebstin unterm 9.ten Januarÿ 1775. sub Signo privato Errichteten und beÿ herrn Not° Dinckel deponirten Eheberedung, dießer letztern samtliche Mobilien und Effecten / ;die Kleidungen Jedannoch außgenohmen./ so dießelbe in die Ehe gebracht Inventirt und respective verzeichnet
Summa anschlags, 683 lb. Actum Straßburg Eodem quo supra
Anno 1776. den 25. Januarÿ (…) als ein Depositum und minute anzunehmen, Johann Rudolph Dinckel Notarius publicus

André Becker meurt à Oberhausbergen le 11 janvier 1792 (voir l’acte de mariage dressé en 1808, l’original semble avoir disparu)
La veuve et ses enfants habitent en 1795 avec leur mère et grand-mère respective dans une maison rue Saint-Etienne

1795, 600 MW 7 (Registres de population)
7° section, Rue Etienne N° 8
Antoine Willig, 56, Preposé au Chantier, Strasb
Catherine Willig, 71, Veuve, Dachstein, 1743
Catherine Becker, 44, veuve, Strasb
Catherine Becker, 17, fille, id.
Antoinette Becker, 15, fille, id.
Xavier Becker, 12, fils, id.

Catherine Willig meurt en 1797 en délaissant cinq enfants

1798 (16 ventose 6), Strasbourg 2 (10), Me Knobloch n° 104
Inventarium über und beschreibung über Weÿl. Catharina geb. Willig auch weÿl. bürgers Andreas Becker gewesenen Notarii publici hinterbliebener wittib, nach ihrem den 15. vendemiaire letzten jahrs aus dießer welt genommenen tödlichen hintritt – auff ansuchen bürgers Frantz Anton Willig, Employirten beÿ der hiesigen Municipalitæts Verwaltung, als Vogt der minderjährigen Kinder, auf angeben frauen Catharina Willig geb. Weiß, der verstorbenen seel. Mutter als beÿ welcher dieseitige verstorbene das zeitliche gesegnet
Benennung der Erben. Die verstorbene hat zu Ihren Erben hinterlassen Catharina Becker so 21 Jahr alt beÿständlich bürgers Johann Baptiste Hartmann zu Dachstein wohnhaft ihres Oncles, Andreas so 19, Antoinette so 18, Xaverÿ so 15, Theresia so 6 Jahr alt
hausrath 818 livres
Enregistrement de Strasbourg, acp 59 F° 19-v du 19 vent 6

La fille cadette épouse à dix-sept ans Ange Vigano, marchand colporteur italien : contrat de mariage, célébration

1808 (3.10.), Strasbourg 12 (22), Me Wengler n° 3504
Contrat de mariage – Ange Vigano, marchand colporteur demeurant à Strasbourg rue des Veaux n° 9, natif de Come en Italie fils majeur et légitime de Joseph Vigano, habitant audit Côme, et de Claire Aliverti
Catherine Thérèse Becker fille mineure de feu André Becker, notaire, et de Catherine Willig
Enregistrement de Strasbourg, acp 108 f° 44-v du 5.10.

Mariage, Strasbourg (f° 174-v n° 366)
L’an 1808, le 26° jour du mois d’octobre (…) sont comparus Ange Vigano, âgé de 23 ans, marchand colporteur demeurant en cette ville depuis sept ans, né à Come, Département de l’Ario le 19 avril 1785, y domicilié de droit, mineur, fils de feu Joseph Vigano, domestique au dit lieu, y décédé à l’hospice civil le 4 janvier 1798 (…) et de Claire Aliverti, consentant (…), et Marie Catherine Thérèse Beckert, agée de 17 ans, née en cette ville le 5 août 1791, y domiciliée, mineure, fille de feu André Beckert, notaire, décédé à Oberhausbergen, Département du Bas-rhin le 11 janvier 1792, et de feu Catherine Willig, décédée en cette ville le 15 Vendemiaire an Six (…) en présence de Jean Baptiste Hartmann agé de 59 ans, cultivateur, oncle de l’épouse, domicilié à Dachstein, de Charles Vigano, agé de 32 ans, marchand colporteur frère de l’époux – (Signé) angiolo vigano, mari terese beckert (i 31)

Antoinette Becker épouse à trente-cinq ans l’organiste et maître d’école de Mittelwihr près de Colmar : contrat de mariage, célébration

1813 (7.4.), Strasbourg 2 (37), Me Knobloch n° 6144
Contrat de mariage – François Joseph Weber, maître d’école à Mittelweyer département du Haut Rhin, fils de David Weber, vigneron, et de Marie Salomé Bernhard
Antoinette Becker célibataire majeure fille de feu André Becker, notaire, et de Catherine Willig à Strasbourg
Enregistrement de Strasbourg, acp 122 F° 36-v du 7.4.

Mariage, Mittelwihr (f° 2)
L’an 1813 le 13° jour du mois de mai (…) acte de mariage entre le sieur François Joseph Weber agé de 22 ans, organiste demeurant à Mittelwir né au dit lieu le 16 juin 1790 fils de feu David Weber vigneron en son vivant domicilié en cette commume et la vivante Marie Salomé Berna son épouse demeurant à Mittelwir, d’une part, et la demoiselle Françoise Antoinette Becker agé de 35 ans, domiciliée à la commune de Benwir, Département du Haut Rhin, né a la Ville de Strasbourg Département du Bas Rhin le 15 février 1778, fille Majeure des défunts Sieur Jean André Becker notaire juré et Catherine Willig son épouse en leur vivant domiciliés en la dite Ville de Strasbourg (signé) François Joseph Weber, andonette Becker


Les Maisons de Strasbourg sont présentées à l’aide de Word Press. Elles sont hébergées par Free-H.